Les photos numériques

Les vacances d’été approchant, j’aimerais vous livrer une ligne de conduite pour le rangement de vos photos numériques ! A l’heure d’aujourd’hui et depuis quelques années, les photos sont presque toujours numériques. Et stockées de la même manière : numériquement.

Dans cet article vous découvrirez le destin des photos numériques : elles sont nombreuses et on ne sait pas toujours quoi en faire. Par conséquent, on les laisse souvent dans l’appareil qui a servi à les prendre (le portable) ou au mieux on les télécharge sur nos ordinateurs mais c’est difficile à suivre, surtout si on doit réfléchir à comment les classer pour les retrouver.

Photos : une catégorie d’objets à part

Dans la catégorie des objets comportant une attache sentimentale, nous avons les photos ! Cette sous-catégorie est pour beaucoup très importante. Parce que la photo, c’est un hobby génial qui est devenu drôlement facile. Mais les photos sont aussi facilement envahissantes

Il y a deux sortes de support photographique : sur pellicule et digital – numérique. On peut aujourd’hui scanner les photos d’autrefois, ou même les photographier pour les avoir en numérique. Aujourd’hui, le mode photo digitale est clairement sur l’avant de la scène. C’est de lui dont je vais vous parler dans cet article.

Les photos numériques
Grand-mère prenant une photo (photo de Tiago Muraro)

Que faire des photos prises ?

Une fois pris, vous pouvez choisir entre trois destins pour vos clichés :

1. Garder vos photos de manière électronique

Je vous déconseille fortement cette voie-là, pour trois raisons :

  • Vous risquez bien d’oublier l’existence de certaines photos
  • Vous ne pouvez pas partager les souvenirs (événements ou les personnes) importants pour vous autrement que sur un petit écran de natel… Avouons que c’est un peu frustrant.
  • Cela utilise, voire sature votre mémoire numérique

2. Développer des photos physiques, à ranger ensuite dans un album

Pour ceux qui aiment toucher les photos et avoir le plaisir de les promener individuellement d’un support à l’autre, c’est top ! Bien que cela demande un peu plus de discipline pour les classer, faites-vous ce plaisir si vous aimez le côté plus artisanal que permet leur manipulation. Mais si vous avez envie de vous simplifier la vie en gagnant de la place et du temps, préférez cette troisième option :

3. Créer des albums-livres en ligne

Bien que personnellement je trouve une vraie photo développée individuellement pleine de charme, l’option du livre qu’on fait soi-même présente des avantages notoires tels que:

  • Classer et ranger est nettement plus simple (je vous explique tout ça ci-dessous)
  • Des albums à partager: c’est aussi plus facile à multiplier tel quel, ou de manière tronquée selon pour qui on le fait. Par exemple vous pouvez faire une version différente pour les grands-parents, les oncles et tantes, les amis, etc. d’un même album en… quelques clics.

Des photos numériques de partout et partout!

Même si vous êtes conscient.e de ces trois options et souhaitez ardemment les développer, comment faire face à la multitude de vos photos?

Je vous le disais, aujourd’hui et depuis quelques années, les photos sont presque toujours numériques. Et stockées de la même manière : numériquement. Vous en avez :

  • sur votre portable,
  • sur le portable de votre conjoint,
  • sur votre ordinateur,
  • dans vos mails,
  • dans les groupes Facebook ou bien
  • sur Instagram.

Les sources pour venir à vous sont multiples, mais les photos ne devraient pas rester en route…

Comment trier et ranger mes photos numériques?

Je suis tombée sur le blog d’une Américaine qui propose un processus de rangement et d’organisation des photos que je trouve génial. Même si vous êtes en retard dans le rangement de vos photos, voici un moyen simple de les organiser et avec lequel, je l’espère, vous aurez beaucoup de plaisir.

 

Vision

Comme dans tout projet de rangement, réfléchissez à où vous voulez aller. C’est-à-dire commencez par créer une vision. Qu’allez-vous avoir dans vos mains une fois le rangement de vos photos terminé ? Par exemple : je vais faire un album photo à la fin de chaque année.

Si vous êtes en retard et avez l’impression d’être devant une montagne :

Commencez avec les photos du mois actuel, vous pourrez retourner en arrière facilement, enhardi.e de ce que vous aurez déjà accompli.

 

Planifier la fin de son mois en cessant de le réserver aux paiements divers uniquement…

Une fois par mois, bloquez-vous une heure, plus ou moins, pour votre « photo-club » du mois. Préparez-vous une tasse de thé ou un verre de vin, et allez-y. Ainsi, au lieu que vos fins de mois soient uniquement dédiées au paiement de vos factures, vous avez une belle raison de vous en réjouir !

 

Vos photos rangées dans un seul endroit

La première étape : Rassemblez les photos de toutes les sources (FB, WhatsApp, mails, etc.) dans un seul endroit. Prenez par la suite l’habitude de le faire automatiquement à chaque fois que vous obtenez une photo.

Où les rassembler ? Je vois trois endroits possibles :

a) Le programme par défaut de votre ordinateur

Pourquoi pas, mais il y a deux inconvénients importants :

  • Place utilisée pour rien… même si vous l’effacez de votre album, une photo est conservée dans la bibliothèque générale
  • Difficile de s’y retrouver, pour la même raison : vos photos existent dans plusieurs endroits en même temps

b) Dossiers que vous construisez vous-même sur votre ordinateur.

Ça peut être une option, à condition d’être très systématique pour les retrouver facilement. J’utilise cette méthode pour les photos des intérieurs de mes clients uniquement.

c) Stocker dans un espace en ligne

C’est gratuit, plus ou moins illimité, directement organisé par date, vous pouvez éditer et même faire une sauvegarde. De plus, vous pouvez le faire depuis votre portable via une application et depuis votre ordinateur. Un jeu d’enfant !

L’avantage : les photos sont automatiquement classées selon la date de la prise. A vous de les rassembler par année – dans un album qui porte le nom de l’année –  et des dossiers qui sont intitulés d’après le mois. Si c’est trop difficile, car il s’agit d’une photo d’une photo, trop ancienne ou dont vous ne vous souvenez pas de la date, faites simplement par année ou même tous les cinq ans 🙂 . Je vous recommande d’éviter les dossiers avec des noms d’événements, vous vous économiserez bien des tracas pour les retrouver.

Le Temps a publié une sélection de ces espaces en ligne dans un article : D’après nos tests, Google Photos se révèle être la meilleure solution pour mettre ses images à l’abri gratuitement, facilement et de façon pérenne, mais avec des défauts pouvant s’avérer rédhibitoires pour certains utilisateurs.  Il y en a d’autres, peut-être moins publicitaires, dont les avantages et inconvénients sont décrits dans l’article :

  • iDrive et pCloud (il ne s’agit pas d’un service Apple)
  • Flickr,
  • photos Amazon,
  • iCloud

Je vous renvoie à l’article du Temps pour vous aider à faire votre choix selon vos besoins. Certains endroits sont payants, mais préservent mieux la sphère privée.

Rassembler vos photos va vous aider à passer à l’étape suivante : le tri.

Trier vos photos

Commencez par effacer toutes les photos qui sont évidemment mauvaises (floues, yeux fermés, etc.). Si vous avez 20 photos que vous aimez, gardez-en 2 ou 3. Astuce pouvant vous aider : triez la série une première fois, puis repassez la série résultante en revue, puis une xième fois, jusqu’à obtenir le nombre que vous souhaitez.

Si vous êtes accro à la photo, triez un peu chaque jour ! Pendant un voyage en Amérique latine, je prenais quelques minutes chaque jour pour trier mes prises :

  • Je gagnais ainsi de l’espace mémoire sur mon appareil et
  • J’avais directement un grand plaisir à montrer ou regarder mes photos pendant les trajets ou à la fin de la journée, de plus
  • Le temps gagné pour le tirage final de mes photos a été substantiel !
Ranger ses Photo numérique
Photo de mon voyage en Amérique du Sud, ici le quartier de la Boca à Buenos Aires

 

Création de votre album

Le tri fait, vous pouvez si vous le voulez modifier vos photos (lumière, contraste, etc.). Je vous encourage aussi à faire une sauvegarde de ces photos en ligne sur votre ordinateur ou un disque-dur externe, une fois par mois ou une fois par année, au moment de créer votre album.

 

Ding ding, voilà !

 

Références :

Le Temps, 12 août 2018: Comment stocker ses photos en lignes  

Rythms plus grace

Discussion

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *